A Propos
CanaanSystems

Donnez la possibilité à vos clients de
payer directement sur votre site web
leurs achats de manière simple,
rapide et sécurisée.

Nos Formations
accompagnent les entreprises
et les particuliers dans leurs
projets de formation
professionnelle.

EN SAVOIR PLUS

Les Nouvelles Technologies de l’information et de la Communication

A la différence des générations précédentes où l’information constituait une denrée rare, les individus du XXIème siècle, notamment dans les pays développés, vivent de plus en plus dans des environnements extrêmement riches en informations, et cette tendance va croissant. Cette surabondance informationnelle est notamment liée aux nouvelles technologies de l’information et de communication (NTIC) qui transforment l’information en un bien disponible, quasi-instantanément, indépendamment de la localisation géographique du producteur et du consommateur et à un coût relativement faible. Bien que cette situation semble favoriser les conditions d’une concurrence pure et parfaite, il faut néanmoins tenir compte des capacités cognitives et attentionnelles limitées des individus. En outre, les hypothèses sous-jacentes à l’efficacité du modèle du marché sont remises en question par l’irruption des NTIC. Conformément à la maxime “trop d’informations tue l’information”, plusieurs auteurs suggèrent le passage d’une économie de l’information vers une économie de l’attention, où la capacité à capter et à retenir l’attention devient le bien rare, objet de l’échange. L’économie de l’information considère l’information comme un bien rare et inégalement réparti. Néanmoins les NTIC et l’Internet en particulier génèrent une nouvelle configuration de l’espace temps et un espace d’expression capable d’accroître la déterritorialisation et la simultanéité, tout en permettant une certaine dépersonnalisation des actions. De nombreux exemples dans le cyberespace semblent soutenir cette hypothèse, notamment celles relatives aux échanges marchands des capacités d’attention des consommateurs. Les acteurs de l’économie sociale n’échappent pas à cette nouvelle donne et sont également confrontés à la nécessité de “capter” ces capacités d’attention des individus, afin de promouvoir leurs propres valeurs. Nous explorons de manière critique ce nouveau paradigme en soulignant les avantages potentiels des nouvelles technologies susceptibles d’être exploités par les acteurs de l’économie sociale.

 

 En effet, malgré l’opposition apparente entre cette nouvelle économie et l’économie sociale, les NTIC constituent à la fois un vecteur et un espace d’expression potentiel, exploitable et adaptable par les acteurs de l’économie sociale. Quelques potentialités fortes et originales des NTIC sont décrites et analysées en tant qu’instruments potentiels au service de l’économie sociale. De même que ces acteurs – essentiellement des coopératives, des mutualités et des associations – ont su utiliser et adapter “le marché” pour atteindre leurs objectifs responsables et éthiques, ils sont confrontés à un défi relatif à leurs capacités à utiliser et à adapter ces nouveaux outils au développement de leurs valeurs propres, telles que la fourniture de services notamment informationnels, où l’intérêt collectif prime sur la recherche du profit, la gouvernance participative et démocratique et l’autonomie de gestion en aplanissant les facteurs d’isolement (distance, coûts de participation), la primauté des personnes et du travail sur le capital dans la répartition des revenus, en permettant, par exemple, aux individus d’exprimer leurs choix éthiques au-delà des frontières géographiques, sociales et économiques habituelles. Quelques faits stylisés du cyberespace permettent d’illustrer comment certains acteurs de l’économie sociale utilisent d’ores et déjà les NTIC comme espace d’expression et de développement de leurs stratégies éthiques et responsables. Nous concluons ce travail exploratoire en soulignant les enjeux sous jacents à la réalisation des potentialités précédentes et les limites de notre contribution, tout en suggérant quelques pistes de recherche.